Le tutorat en ligne

Le tutorat en ligne, définition  : “Le tutorat en ligne est l’accompagnement à distance d’un apprenant ou d’un groupe d’apprenants par les moyens de communication et de formation que permettent aujourd’hui l’informatique, le multimédia et internet.”  (Lisowski, 2010)

On définit, en général, deux types de tutorat

•    le tutorat réactif utilisé lorsque le tutoré explicite une demande ou un problème au tuteur et que ce dernier lui apporte une réponse ;
•    le tutorat proactif  utilisé lorsque le tuteur intervient auprès du tutoré sans demande préalable, permettant au tuteur de surveiller le bon déroulement de l’étude et d’éviter ainsi qu’un apprenant se sente isolé.

Pourquoi mettre sur pied un tutorat dans un système de formation à distance ?
Le tutorat en formation à distance  a pour objectif de soutenir les efforts d'apprentissage […], il vise à rompre l'isolement et à atteindre les résultats des objectifs pédagogiques des apprenants.
En effet, dans ce type de formation, l'apprenant peut ressentir un sentiment de solitude face à l'appréhension de la matière, il peut se sentir perdu et  ressentir des difficultés pour  "trouver son chemin", il peut manquer de motivation ou d'autonomie face aux apprentissages. Pour toutes ces raisons, la présence du tuteur est essentielle. Elle  constitue une "variable déterminante dans l'efficacité d'un dispositif de formation à distance et du taux de persistance" des apprenants."  (De Lièvre, Decamps, & Depover, 2009)

Quels facteurs influencent la mise en œuvre du tutorat ?
Selon les contextes et dispositifs de formation dans lequel  il s'intègre,  le tutorat peut prendre une importance et une forme différentes.
La mise en œuvre du tutorat sera influencée par différentes variables : type de public, longueur de la formation,  objectifs d'apprentissage. Par ailleurs, les valeurs véhiculées par l'institution qui  peut "mettre l'accent tantôt sur l'autonomie de l'apprenant tantôt sur un guidage strict par le dispositif"   auront évidemment un impact sur les interventions du tuteur (Depover & Quintin, 2011).  Enfin, les ressources humaines et techniques disponibles conditionneront  également la scénarisation du tutorat à distance.

En ce qui concerne le type de dispositif de formation, on a coutume de distinguer 2 modalités d'apprentissage en ligne : le "blended learning"  et le "tout en ligne".
Le blended learning est un dispositif dans lequel  les phases d'apprentissage en ligne et en présentiel  se combinent, le tutorat  à distance peut y être plus "léger" mais seulement si les rencontres en présentiel sont assez régulières pour permettre aux apprenants de solliciter auprès de leur enseignant les explications nécessaires pour progresser dans les apprentissages.
A l'inverse, si la formation est entièrement en ligne, il est indispensable de prévoir un scénario de tutorat  "solide" prévoyant suffisamment de temps pour accompagner les apprenants et pour intervenir dans le cours chaque fois que ce sera nécessaire afin d'offrir aux apprenants le soutien motivationnel et pédagogique dont ils auront besoin.

Quels sont les rôles du tuteur à distance et les actions qu'il accomplit ?
Les publications consacrées aux fonctions du tuteur à distance et à ses actions sont nombreuses (Daele & Docq, 2002 ; Bernatchez, 2003 ; Salmon, 2003 De Lièvre, 2005 ; Dumont, 2007 ; Quintin, 2008, …), la plupart des auteurs s'entendent en général sur les fonctions, les rôles du tuteur. Selon les modèles, l'appellation ou le nombre de ces rôles peuvent varier (de 3 à 12)  mais l'ensemble des tâches que ces rôles recouvrent varient peu.
Jean-Jacques Quintin définit 3 modalités d'intervention d'un tuteur dans un dispositif à distance  (Quintin, 2007), il les qualifie d'interventions proactives et ciblées. Le tableau ci-dessous reprend ces modalités d'intervention et explique en quoi elles concernent en
terme de tâches :

Modalités d'intervention du tuteur Tâches du tuteur
Socio-affective -    établir et maintenir un climat relationnel propice au travail de l’équipe ;
-    favoriser la cohésion entre les membres ;
-    soutenir les étudiants dans l’effort ;
-    valoriser le travail individuel et collectif qui est réalisé.
Organisationnelle -    soutenir l’organisation du travail collectif au niveau de la répartition des tâches et de la planification de celles-ci ;
-    rappeler les échéances ;
-    inciter la réflexion sur l’organisation de l’équipe.
Pédagogique -    expliciter les objectifs et les critères d’évaluation ;
-    intervenir par étayage sur les contenus;
-    apporter un soutien méthodologique ;
-    susciter la réflexion métacognitive ;
-    soutenir les conflits sociocognitifs.


Jacques Rodet est consultant-formateur en Formation Ouverte et à Distance, concepteur pédagogique et maître de conférences associé. Il anime le portail de t@d, communauté de pratiques des tuteurs à distance créée à son initiative en 2003. Il propose également un modèle qui met en évidence les interventions métacognitives du tuteur. Il le commente dans l'animation ci-dessous : http://www.vcasmo.com/video/jrodet/4040.


 


On le voit bien, les champs d'action du tuteur sont multiples mais il faut insister sur le fait que ces différents champs  peuvent être "distribués"  entre plusieurs acteurs au sein du dispositif de formation. En fonction des contextes, le tuteur à distance aura donc à assurer un nombre plus ou moins important de rôles.

Le futur du tutorat à distance.
La formation à distance connait aujourd'hui de nouvelles évolutions liées notamment au développement de outils mobiles : smartphones, tablettes, applications mobiles, cloud computing révolutionnent déjà les pratiques numériques.
 


Actuellement, le mobile Learning (m-Learning)  (Glikman, 2002) offre surtout des ressources qui viennent en complément à des  formations Learning ou blended learning existantes. Ces formations  sont en général courtes et simples cependant elles peuvent nécessiter  le recours au tutorat. Quelles seront alors la place et les tâches du tuteur dans ce type de dispositif ?  Si les outils existent, les nouvelles modalités de communications et d'échange entre le tuteur et ses apprenants nomades sont encore à inventer, de nouveaux scénarii d'accompagnement et de soutien aux apprentissages restent à imaginer.
Pour en savoir plus sur le mobile Learning : http://guides.educa.ch/sites/default/files/mobileslernen_f_1.pdf
http://cursus.edu/dossiers-articles/dossiers/40/learning/

Bibliographie

De Lièvre, B., Decamps, S., & Depover, C. (2009). Moduler l'encadrement tutoral dans la scénarisation d'activités à distance. Actes du colloque Echanger pour apprendre (EPAL), (p. 2). Grenoble.
Depover, C., & Quintin, J.-J. (2011). Le tutorat et sa mise en oeuvre. Dans C. Depover, B. De Lievre, D. Peraya, J.-J. Quintin, & A. Jaillet, Le tutorat en formation à distance (pp. 39-42). Bruxelles: De Boeck.
Glikman, V. (2002). La "E-formation" entre globalisation des produits et pluralité. Colloque international 2001 Bogues - Globalisme et Pluralisme (pp. 195-213). Montréal: Presses de l’Université Laval.
Lisowski, M. (2010). L'e-tutorat. Consulté le septembre 2012, sur http://www.centre-inffo.fr/L-e-tutorat.html: http://www.centre-inffo.fr/IMG/pdf/AFP220-4357.pdf
Quintin, J.-J. (2007). Accompagnement d’une formation asynchrone en groupe restreint. Actes du colloque Echanger Pour Apprendre en Ligne (EPAL), (p. 4). Grenoble.